Recherche par mots clefs
 
 

Franchise

     Fondamentaux
     Droit de la Franchise
     Devenir Franchiseur
     Devenir Franchisé
 

Contrats

     Fondamentaux
     Droit des contrats
     Points clés
     Modèles
 

Autres systèmes

     Tous les systèmes
     Droit de la Distribution
     Choisir sa formule
 

Ressources

     Jurisprudence
     Thématiques
 

   LEXIQUE

Exemple contrat de franchise

Modèle type contrat de franchise

Contrat franchiseur franchisé

Spécial Contrat de Franchise : découvrez la jurisprudence : Cliquez ici pour tout connaitre sur les Contrats Franchiseur

       
 

Vous êtes ici > Fondamentaux de la franchise

 

Les fondamentaux de la franchise


 

Définir juridiquement la franchise implique nécessairement de donner une description de l’économie de la relation. L’approche économique et concrète du droit est ici indispensable, c’est pourquoi la franchise s’inscrit dans la sphère du droit dit économique.

Diverses définitions à visée juridique ont été données, notamment par la Commission Européenne, la Fédération Française de la Franchise.

Plutôt que de se livrer à une explication de texte de ces définitions qui incluent nécessairement un certain degré d’abstraction, nous retiendrons en simplifiant qu’au plan juridique, la franchise découle d’un contrat :

La franchise est donc un contrat par lequel une personne (physique ou morale) consent à une autre personne, juridiquement indépendante, le droit d’exploiter une marque et un savoir-faire qu’elle lui transmet au moyen d’une formation et d’une assistance.

Le savoir-faire est l’élément de départ, déterminant, et distinctif du système. 

Qu'est ce un savoir-faire ? Partons de la notion simple d'idée commerciale.

  • Une idée commerciale

Cette idée doit être suffisamment élaborée et globale que l’on puisse parler de [concept] commercial : ce mot recouvre l’idée et les moyens de sa mise en œuvre pour l’exploiter.

On parle aussi de 'recette' : l’idée commerciale peut ressortir de l’assemblage inédit et particulier d’ingrédients déjà connus.

La conceptualisation de l’idée passe nécessairement par sa normalisation, et donc par sa formalisation écrite, c’est à dire l’élaboration d’un cahier de normes et charges que l'on qualifie de "manuel de savoir faire" ou "bible" du franchiseur.

  • Vendre l’idée

L’idée commerciale permet de commercer.

Commercialiser l’idée commerciale, c’est ce qu’il y a de séduisant dans le système de franchise.

Il va donc s’agir de vendre l’idée commerciale, ou, en des termes plus contractuellement convenables: en faire profiter d’autres exploitants, moyennant rémunération.

Vendre l’idée, c’est divulguer la recette, mais, parce qu’elle est complexe, et se distingue des simples règles de l’art que tout commerçant est à même d’acquérir par ses propres moyens, cela suppose une transmission et une assistance approfondie et continue.

Parce qu’encore, la recette peut reposer sur des éléments non transférables mais mis à disposition, la franchise ne peut donc se résumer à la vente pure et simple de l’idée, mais à une relation étroite et continue entre le concepteur et l’exploitant. Elle s’inscrit nécessairement dans la durée et dans la coopération des partenaires.

  • Réitération d’une expérience réussie

L’idée à elle seule ne suffit pas à la construction du système. Elle doit s’accompagner d’une mise en œuvre préalable et réussie de la part de celui qui prétend la dupliquer.

C’est de cette expérience que l’inventeur va acquérir un savoir-faire, objet de la transmission tout autant que l’idée elle-même, et mis au service des autres exploitants qui seront ses franchisés.

  • Polyvalence et étendue du système de la franchise

Parce que l’idée commerciale préside à toute activité économique, le potentiel de la franchise est infini et pluridisciplinaire. Elle peut trouver application dans toutes les activités économiques, qu’elles soient libérales, commerciales ou industrielles.

C’est d’ailleurs cette polyvalence qui rend la notion, pour les non praticiens, difficile à cerner.

L’utilisation de ce système, parti de la distribution, est certes récente, tout au plus quelques décennies, mais la généralisation à rythme soutenu de cette technique s’est étendue dans de nombreux secteurs d’activités.

L'adaptation rapide de ce système aux différents secteurs de l’économie a permis à la franchise d’atteindre aujourd’hui un degré de maturité avancé. Signe de cette avancée, il faut rendre compte des
déclinaisons possibles du système de franchise pour en cerner ses multiples facettes et potentialités.

 

 En savoir plus ?

Situer le système de la franchise par rapport aux autres formules de commerce associé : clic !

Retour haut de page

 

 

Nathalie Castagnon

 
 

 

 

  Plus ...

Savoir faire

Variantes de la franchise
Modèles de contrat
 

 


 

© Copyright 2007 Réalisation & Référencement   - LMDT 33 - Visibility Agency Concept - All rights reserved.